La loi de 2005 est en faveur de " l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées".
Evidemment elle englobe dans son champs d'action le handicap auditif.

Les personnes malentendantes ou sourdes doivent pouvoir s'orienter, accéder à l'information et communiquer dans tous les domaines de la vie: déplacement, logement, scolarisation, emploi et formation, culture, loisirs, santé, etc.
C'est pourquoi, à l'aube du 1er janvier 2015, tous les établissements recevant du public doivent obligatoirement prévoir cette accessibilité à toutes les personnes handicapées.

Il faut que le médecin, l'établissement scolaire, la mairie, le cinéma ou le théatre, l'école ou la crèche, l'hôtel, le commerçant... puissent répondre aux exigences de cette loi.

Afin de répondre à cette demande technique il existe tout un choix de systèmes amplificateurs d'écoute, de boucle magnétique, d'infrarouges et de signalisations lumineuses.
Autant de moyens de communication adaptés et de bonne qualité sonore, de produits techniques sont proposés aux professionnels du bâtiment, aux acteurs publics locaux et aux sociétés privées.

Chacun doit pouvoir trouver son interlocuteur, son conseiller technique pour une bonne analyse des ses besoins et ainsi se mettre en conformité avec la loi du 11 février 2005.

Vous êtes décideur et acteur dans le domaine du bâtiment, vous êtes un établissement reçevant du public ou simplement sensibilisé au handicap auditif, avez-vous choisi votre interlocuteur?